La force du lien …

Nous sommes tous admiratifs devant la force du lien que certains dresseurs ont avec leurs chevaux. C’est magique ! On en rêve tous ! On baaaaaave devant leur harmonie !

Mais … De quel lien s’agit il vraiment ?

Je viens de traverser quelques mois  difficiles perdue avec moi même en prise à des questionnements qui m’ont fait me demander qui j’étais vraiment, quelle était ma « mission » ici bas.

Je me suis perdue à attendre des réponses des autres, à tenter de suivre un chemin qui n’était pas le mien. Cependant, rien dans la vie n’est négatif en soi…  une belle prise de conscience est en train de naître…

Si le monde des chevaux peut nous apporter du meilleur dans notre vie quotidienne. Les expériences de la vie quotidienne peuvent également nous apporter une meilleure compréhension des chevaux qui ne peut s’envisager sans une meilleure compréhension  de nous même.

Nous avons tous chercher des réponses sur les groupes de discussion, dans le livres, dans les propos de cavaliers plus avancés. Bien entendu, si nous désirons poursuivre notre chemin dans une équitation codifiée, c’est la bonne solution. Suivre un mode d’emploi, une méthode dans une succession de codes humains  est une option qui reste envisageable, facile même et qui peut  même être un tremplin utile. Les chevaux peuvent avoir la gentillesse (de gré ou de force …)  d’apprendre de notre monde pour mieux communiquer avec nous. Ils en ont cette capacité…

Cependant, le lien du vivant ne répond à aucun code.

Lors d’une discussion concernant le ressenti énergétique, une amie hier soir m’a dit « il faut être pleine de soi même » … et là ! déclic ! (merci à toi cousine gastéropode … mouhaha)

L’énergie de deux être (humain, animaux …)  est équilibrée ou ne l’est pas. Si l’une est plein de vide, recroquevillé, pas sure de lui,   l’autre ne peut que combler ce vide et prendre « le dessus ».  C’est d’ailleurs certainement de là que vient le fameux mythe de la dominance chez le cheval …. lol !  A trop vouloir chercher dans le codifier, nous ne sommes plus en écho avec nous même et de ce fait, nous ne pouvons que dialoguer par codes. Le cheval bien plus subtile, fini par prendre la place.

Faut il pour autant, nous même prendre le dessus sur le cheval ? Dans une relation équilibrée, chaque interlocuteur tient sa place. Le secret du lien ne réside donc pas dans un panel de codes mystifiés et adulés qui ne sont que des « outils » dans notre panoplie de cavaliers, il réside dans la force du lien que nous entretenons avec nous même. La réponse est en nous ! 

Si le lien que nous entretenons avec nous même est serein, confiant, sure, désintéressé de toute dominance, de toute manipulation sur l’autre… alors seulement chacun peut tenir sa place et entreprendre un dialogue harmonieux ou chacun devient libre d’exprimer toute sa créativité.  Valable pour tous êtres  qui rentrent en relation d’ailleurs ^^

De ce fait, peut importe la discipline que nous choisissons, les outils que nous utilisons, l' »école » a laquelle nous adhérons … la justesse de notre relation avec les chevaux ne dépend que d’une seule chose : notre intériorité. Intériorité dont le cheval, énergéticien né, tire toutes les informations nécessaires de nos intentions vis à vis de lui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s