La difficile mission pour Pakita d’éduquer son humaine…

Petit bilan relationnel… le rôle de chacun évolue !

  » Ici au manège, l’homme et l’animal ne font qu’un, au point de ne pouvoir distinguer lequel des deux est effectivement en train de dresser l’autre « . Goethe ( XVIIIe)

6 ans déjà que Pakita partage ma vie et 3 ans bientôt que mon travail se dirige vers des recherches d’équitation centrée…

Je crois qu’une nouvelle ére s’annonce pour moi et Pakita… enfin ! surtout pour moi … Il est temps de changer le titre de mon blog « La renaissance de pakita ». Pakita est redevenue une jument équilibrée, volontaire et trés loin de l’image de la jument imprévisible et dangereuse que tout le monde lui à coller durant des années.

Jusqu’à, il y a peu, je pensais être la « dresseuse » de Pakita. J’ai tous fait pour qu’elle se sente bien dans son corps et dans sa tête. J’ai fait intervenir des ostéos, une magnétiseuse, une shiatsuteuse et surtout ma prof qui a eu la patience de m’aider à comprendre Pakita depuis ces 3 années et qui m’enseigne la politesse et le dialogue avec les chevaux.

Et au fils de notre évolution physique et mentale (à toutes les deux)  j’ai pu accéder à des réalités maintenant,  totalement normalisées dans notre quotidien. Parfois, certains de mes anciens articles ressortent au fils de vos lectures. J’ai eu la curiosité d’en relire quelque uns… Mon blog étant l’écho de mes découvertes au fils des mois, je prends la mesure des changements et des prises de consciences qui se sont effectués durant ces 3 ans.

Par le passé, je parlais beaucoup de technique équestre, locomotion … etc… . Je cherchais des réponses afin d’aider au mieux Pakita dans sa rééducation fonctionnelle. Et chaque nouvelle réponse  à mon propre questionnement donnait lieu à un article. Je me sentais animée par la responsabilité de lui apprendre le monde équestre.

Ceci dit, lui redonner du plaisir dans son corps a été l’élément déclencheur de sa renaissance. Mais il fut une époque où je ne voyais que ses boiteries et raideurs. J’étais devenue obsédée par la mécanique plus que par son essence intérieure.

Ne jettons pas non plus le bébé à l’eau, un cheval est incapable d’accorder de l’empathie profonde tant que son corps est endolorie par diverses causes pathologiques, matériel ou autre. Il faut « soigner » le corps pour atteindre la sérénité de l’esprit (ce qui est valable pour les deux partenaires ^^) Donc, loin  de faire mon procès, il fallait bien évidement passer par la consolidation des fondations physiques avant d’atteindre la suite  😉

Entre temps, la locomotion de Pakita s’est grandement améliorée. Nous avons pu reprendre le travail monté. Et c’est une nouvelle jument qui est née. Nouvelle dans sa manière de se tenir, dans ses allures, dans ses attitudes, dans son assurance, dans sa joie de vivre, dans sa joie de se mobiliser … MAIS SURTOUT dans l’ouverture de nos échanges mutuels !

Je n’en suis plus à monter à cheval. Nous n’en sommes plus à échanger 1/2 heure d’équitation, de figures, de techniques cavalières … de mécanique en sommes !  …cela s’apparentait à  imposer une réalité humaine à Pakita, synonyme d’égo personnel . Ce n’était que MA réalité de cavalière décallée par rapport à sa propre perception animale.

Mes dernières découvertes en équitation centrée m’ont ouvert les portes sur SA réalité, SA perception énergétique, sur SON monde où je ne suis qu’apprentie. Elle m’a offert les plus merveilleux cadeaux qu’un cheval puisse faire à son humaine : sa confiance, son respect, du dialogue et une empathie de tous les instants.

Elle m’apporte toute son aide avec patience (enfin ! la patience de Pakita … lol ! y a intérêt à comprendre vite et ne pas insister dans l’erreur trop longtemps !! )  pour me guider sur les difficiles apprentissages du contrôle de mes émotions, du contrôle de mon corps, du contrôle de mon énergie. Elle m’apprend SON monde à elle, celui du ressenti. Et chacun de mes efforts me rapproche toujours un peu plus de ces merveilleuses sensations de Centaure.

Elle est devenue mon maître d’apprentissage et pas uniquement dans un rapport équestre. Elle m’a fait découvrir une nouvelle manière de m’ouvrir sur les autres, qu’ils soient animaux ou humains.

Elle ne m’apprend plus l’équitation… Elle m’a dirigé vers une autre perception de la vie, vers un autre respect de moi même. Elle a su aller me chercher dans mes retranchements d’humaines afin que je me libére de mes tensions, de mes peurs, de mes a priori. Elle m’a enseigné le lâcher-prise qui m’ouvre maintenant les portes sur une nouvelle conscience au monde.

Elle ne m’apprend plus l’équitation… Elle m’a appris à être avec elle, dans le ressenti, sur un instant présent sans jugement.

Je ne monte plus sur un  cheval, je vis chaque mouvement sur son dos avec elle en tentant chaque jour d’améliorer la synchronicité  de nos deux corps énergétiques pour ne surtout pas gâcher ces précieux et rares  instants d’harmonie de quelques foulées magiques, où nos énergies se mélent sur un rythme commun, où le temps s’arrête… Et où je quitte le monde des humains pour partager le sien …

Il est vraiment temps de redonner sa place à Pakita dans le titre de ce blog 😉 Elle contribue chaque jour un peu plus à mon développement personnel vers le chemin de la connaissance de moi-même. Elle me fait renaître …

Dans cette passion de découvrir toujours plus sur ce fin partage énergétique, elle m’a même appris à prendre soin de moi, physiquement et mentalement. … le cheval guérisseur de l’homme …

… Le chemin est encore long et je n’en suis qu’au début …  Je sais maintenant pourquoi un jour, la petite fille que j’étais a été irrésistiblement attirée par les naseaux et le souffle d’un cheval.

J’ai pensé longtemps que ma passion était l’équitation. Mais non, ma passion c’est le cheval et la sensibilité qu’il cache derrière ses quelques 600 kg …

Serait ça le secret de l’harmonie ?  … Les laisser nous guider dans leur monde, plutôt que de leur imposer le notre …

« Le cheval porte un rêve car , malgré sa puissance physique et son indépendance de caractère, il accepte une forme de collaboration avec nous. Dans l’imagination collective, j’ai l’impression que se rejoue là, le grand lien originel entre les espèces, une union, une alliance entre l’homme et la nature. Notre lien est comme une fenêtre ouverte sur le paradis perdu » – Frédéric Pignon

Advertisements

2 réponses à “La difficile mission pour Pakita d’éduquer son humaine…

  1. par le plus grand des hasards ( je ne crois pas au hasard mais j’aime bien l expression quand même !) je viens de découvrir votre blog, par le biais de celui de Guillaume Parisot dans un très bel article.
    et bingo!! plus je parcours vos écrits et plus je nous retrouve, du moins en ce qui concerne vos débuts avec Pakita !!
    J’ai fait la rencontre de Mascotte que j’ai officieusement rebaptisé ma Douce, il y a 10 mois, un peu sur un coup de tête je décide de l’acheter, j’ai très peu d’expérience, et le peu que j’ai date de mon enfance en poneys club où déjà je sentais que j’aimais les chevaux mais pas l’équitation qu’on me proposait, mais à l’époque pas facile de l’expliquer à mes parents et de mettre des mots sur le ressentis.
    Bref les 6 premiers mois, impossible de toucher ma Douce, comme vous, pros de l’équitation western, osthéo, énergéticienne, shiatsu, podologue équin… plus bon nombre d’avis de personnes avec expériences, qui je dois le dire m’ont démoli moi et ma jument et donc mon moral! et puis un jour ma Douce est monté très haut en agressivité, plus que je ne pouvais le supporter. Je n’ai pu la regarder, lui parler, la considérer pendant une semaine, incapable de me remettre de sa démonstration. J’ai donc réfléchis pour la revendre, la mort dans l’âme mais me disant que j’avais tout essayer pour la comprendre. Une semaine plus tard, du jour au lendemain, un dimanche alors qu’elle allait recevoir son troisième soin énergétique qui était programmé depuis longtemps, on arrive dans le champ et là … un oeil d’une douceur incroyable nous accueille. Depuis ce jour ma Douce me permets de la caresser sur tout le corps, cela fait 3 mois que tout les jours je me gave de son odeur, que je la caresse encore t encore !! Nous en sommes là nous deux!! Et quand je vous lis, j’ai encore plus hâte de progresser et vous me conforter dans l’idée que oui mon rêve peut devenir réalité et que non je l’ai pas rencontrer par hasard !!
    alors milles merci pour votre témoignage!! je vais continuer à vous suivre !!
    Anaïs et Douce

    • Merci pour ce gentil message qui m’encourage à continuer l’écriture de ce blog. Je suis ravie que nos débuts plus que difficile avec Pakita et notre évolution puisse redonner courage à d’autres cavaliers dans mon cas… merci infiniment à vous 🙂

      Je confirme qu’aucun chevaux dans nos vies n’y rentrent par hasard (si on se limite aux chevaux de loisirs bien sur ^^). Ce qui peut nous paraître insoutenable au début a toujours une raison d’être pour nous faire évoluer nous même.
      C’est la manière qu’on les chevaux de nous transmettrent des messages. Si on écoute pas quand ils nous les chuchottent, ils n’ont que la défense pour se faire entrendre… normal ! 🙂
      Donc ce n’est que le début avec Mascotte !! 😉 maintenant elle sait qu’elle est entendu la magie va opérer. C’est certain 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s