La précision dans la lenteur du geste (Vidéo)

Un mois 1/2 sans une goutte d’eau … oui oui !! nous sommes bien en Seine et Marne … Résultat, la carrière commence a être profonde. Avec l’âge, elle s’améliore car nous avons connu pire moment où pensant que nous étions aux Dunes du Pillat, on y mettait plus un sabot.

Cela me permet de travailler en majorité au pas et de rechercher  l’art du tai-shi  à cheval. C’est bluffant !! Pakita adore et c’est avec une attention magistrale qu’elle se laisse guider légére  comme une plume dans une totale sérénité. Je ne reconnais plus Pakita …

Encore un peu de travail à faire coté rectitude. Il y a 1 mois, les courbes à gauche lui causaient problème. C’est maintenant les courbes à droite. Ce qui est bon signe … ça évolue … En passant de droite à gauche,  on va finir par se stabiliser sur le milieu.

J’ai senti durant cette séance quelques timides assouplissements dans la nuque… à moi de trouver un contact via le side plus doux tout en gardant le contact… ou peut être une assiette plus décontractée… à moins que cela ne soit mes épaules qu’il faut que je décontracte… Bref !  à travailler …

Le pas ralenti commence à venir. Pas encore prêt pour un trot rassemblé … à bosser !

La locomotion de Pakita s’étant nettement améliorée, c’est maintenant sur moi que je travaille.  Toutes les transitions, les courbes …etc…  sont demandées en isopraxie. On se comprend pas encore sur tous, car je suis encore en période « découvertes ». Mais chaque jour, je trouve des associations qui permettent de me faire comprendre. Au pas, c’est bien évidemment plus facile pour moi d’associer les ingrédients. D’autant que le trot de Pakita commence a pousser fort …faut que je m’habitue ! lol

Mais heureusement qu’il reste des chose à travailler … Mais après 2 ans de rééducation à pied, je savoure pleinement chaque instants sur le dos de ma jument. Travailler la locomotion à pied m’a permis d’avoir une jument « clé en main » … ma prof ne m’avait pas menti 😉

Quelques extraits de notre séance du jour … toujours à cru, car je désespére de trouver une selle qui plaise un jour à Pakita !!!! J’avoues, pour le moment, je cherche plus …

 

 

 

 

Publicités

8 réponses à “La précision dans la lenteur du geste (Vidéo)

  1. Bonjour à toutes et à tous,
    Je cherchais sur le web des articles traitant de la façon de travailler en dressage un cheval sans mors, et j’ai découvert ce blog extraordinaire qui résonne tellement avec mes recherches de « partenariat » avec mes jujus. J’ai lu avec attention tous les articles, et suis vraiment ravie de savoir qu’il y a tant de choses à découvrir sur la communication intuitive et l’équitation centrée !
    « Le bonheur n’est pas au bout du chemin, le bonheur est le chemin !  »
    Ya plus ka !!!

    • Merci Sylvie. Votre commentaire me touche beaucoup !

      C’est ça … Sur ce chemin, chaque jour est une aventure extraordinaire avec son lot de merveilleuses découvertes 🙂
      C’est bel et bien le chemin qu’il faut savourer en oubliant nos buts. Nous avons tous des rêves mais le plus important (et peut être le plus difficile…) est de ne pas oublier de faire ce chemin à 2 !

      Je ne suis plus si pressée que ça d’atteindre « un but ». Quel but d’ailleurs ? 😉 … Mon quotidien auprès de Pakita est déjà un rêve réalisé. La suite ne sera que du bonus ^^

      Je pense que je n’aurais pas assez du restant de ma vie pour apprendre tous ce qu’un cheval peut nous apprendre ^^
      Il y aurait encore tellement à dire 🙂

  2. Bravo pour ce chemin parcouru toutes les deux!! Tellement peu de gens sont prêts à prendre le temps!
    La selle Trekker dont vous parliez n’a-t-elle finalement pas convenu?
    Je travaille moi aussi en équitation centrée et commence juste le débourrage de mon jeune cheval après un an de travail à pied et en liberté. Il a eu un grave accident il y a 8 mois et la rééducation prend beaucoup de temps, tant psychologique que physique! Vous parlez aussi d’un accident qu’ subi votre jument : que lui est-il arrivé?

    • Merci beaucoup Laurostéo 🙂

      Non, la trekker ne convenait pas. Pour Pakita, il lui faut obligatoirement des matelassures type espagnoles qui descendent bien de chaque coté des flancs. La largueur des matelassure Trekker ne suffisaient pas pour la largueur de son dos. Faudrait que je fasse un article sur toutes les selles que j’ai eu ^^ C’est une enigme, même pour un saddle-fitteur. J’en ai fait venir un qui a fini par me dire « vu la largueur de son dos et la colonne noyée, montez là à cru » Oo

      Son accident…
      Il y a plus de 6 ans, elle est partie à l’essai chez des cavaliers qui cherchaient un cheval pour sauter. Elle n’avait jamais sauté auparavant. Arrivée, ils l’ont mis au pré et elle s’est faite taper l’intérieur de la cuisse droite (balafre encore visible). Le lendemain, ils l’ont monté… blessée donc ! pour l’essayer.
      Une personne dessus avec une paire d’éperon et cravache (attirail normal pour une grande majorité de cavaliers …) et une personne au sol avec une chambrière.
      Elle ne savait pas sauté … pas de soucis, ils l’ont attaqué à l’éperon, et à la chambrière. Affolée, elle est tombée dans un galop désordonné, s’est pris les pieds dans les barres et à trébucher. Sa cavalière est tombée (quelques cotes cassées au passage… ) et elle a pris une trempe à la cravache… logique pour beaucoup de cavaliers ..
      Depuis 6 ans, elle refuse de prendre le galop montée. Cela représente un danger pour elle et pour moi. On avance vers le rassemblée, mais il suffit de lui demander le galop montée pour qu’elle s’affole, fasse 3 foulée n’importe nawak et repasse au trot.
      Dans ma philosophie, la pire des trahisons que je pourrais lui faire serait de la cravacher pour l’obliger à galoper. On en est pas arrivé là pour reproduire les conneries des gens qui l’ont mis en vrac 😉
      Donc j’ai une jument à deux allures. Notre relation vaut bien un oubli du galop 😉
      Elle me l’offrira … plus tard. Quand elle sera prête mentalement. 6 ans … je suis plus à une année prêt ^^

  3. Bonjour!
    Votre blog est hyper passionnant et interessant. J’ai également lu « dressage moderne un jeu de massacre » ainsi que plusieurs autres bouquins qui expliquent la locomotion du cheval ét l’importance de l’extension d’encolure, dans le travail, au début du travail (pour un jeune cheval) ou pour une rééducation.
    J’ai bien compris cette notion mais le problème est comment faire? Comment longer ét obtenir une extension d’encolure? Ou meme à cheval?
    Merci pour votre réponse ét bravo pour votre parcours!

    • Merci beaucoup pour votre message qui me touche. 🙂

      Comment faire ? ^^
      Nous, rien … dans la découverte d’une position dans laquelle le cheval va se sentir mieux dans son corps, il va y revenir de lui même, à partir du moment où on le laisse faire bien sur.
      Les chevaux viennent plus facilement tendre leur ligne dessus, sans mors, pour commencer.
      Au début, il faut beaucoup féliciter lorsqu’il ose baisser la tête, afin qu’il comprenne que « ouiiiii ! c’est ça ! » (en mode foldingue si possible, ça a plus d’impact ! :p ) et surtout demander peu.
      C’est un peu leur demander de faire le grand écart lorsqu’ils ont l’habitude de travailler à l’envers. Au début, c’est soit l’avant main qui va descendre et les postérieurs vont faire blocage. Soit les postérieurs vont s’engager et la descente d’encolure sera difficile.
      Dans mon approche, je laisse le cheval découvrir et j’accepte le déséquilibre qui lui est nécessaire au début à appréhender son corps afin qu’il rétablisse lui même son équilibre en utilisant ses abdos.
      Voilà … après, d’autres personnes le demanderont probablement autrement 🙂

      • D’accord, merci beaucoup pour votre réponse très complète. Dans mon cas c’est pour travailler un jeune cheval ét uniquement en longe donc non monté. Il est donc novice complètement dans le travail et il a déjà été longe deux fois mais pas par moi, ét il portait sa tête plutôt haute. Je préfère privilégier des cours moments de longe au début mais du coup je ne sais pas si pendant ces courts temps de travail il ira porter sa tête vers le bas. Une autre petite question, les gens qui l’ont longe précédemment disaient qu’il fallait qu’il soit dans le mouvement dans le mouvement, du coup ils le sollicitaient beaucoup. Que pensez vous qu’il faille que je fasse par rapport à ça?

        Merci encore

      • Surtout si il est jeune, il faut laisser le temps au temps 🙂 Il va grandir jusqu’à 6/7 ans. Lui faire découvrir ses capacités physiques, enrichir sa curiosité, ne pas lui imposer d’allures décidées, de cadences imposées … Il va grandir dans le plaisir de donner à l’humain et la décontraction. Primordial pour la suite de faire selon nos observations et pas avec ce qu’on nous a conseillé 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s