L’équilibre et le report de poids sur l’arrière-main

Travail aux rênes

A mon retour de vacances, j’ai retrouvé Pakita dans une forme physique et mentale Eblouissante. Elle rayonnait.  Le résultat direct de cette forme holistique est bien sur une impulsion volontaire, mêlée à un petit grain de folie tout en propositions aussi drôle que « magique ». J’aime à croire que mon retour la rendait joyeuse… hihi !

La recherche de l’impulsion est ma quête quotidienne. Et même si en théorie, je sais que sans impulsion, le rassemblée n’est pas juste, ce jour là, Pakita m’a montré l’importance de l’impulsion dans cette attitude gracieuse emplie à la fois d’énergie et de légèreté. .

J’ai alors pu comprendre de par cette expérience, plusieurs fondamentaux indispensables au futur rassemblée :
– la réelle importance de la vrai impulsion dans l’équilibre.
– L’importance d’attendre son cheval dans l’apprentissage et dans la préparation de son corps et de son mental.
– L’apprentissage par tâtonnement.
– Le droit à l’erreur, pour le cheval et le cavalier.
– L’importance du renforcement positif.
– L’importance de la décontraction tant physique que mentale.

Cela fait quelques mois que je propose (en opposition à l’exercice demandé avec contrainte et obligation) à Pakita les Epaules en Dedans à pied en travail aux rênes (cf article sur l’apprentissage des EDD à venir). Cela fait déjà quelques années que Pakita connaît le pas espagnol. Cela ne voulant pas dire qu’elle pouvait l’effectuer correctement jusqu’à maintenant. L’association sur une même séance, de ces trois exercices associés à une volonté extrême de faire bien et dans l’impulsion ont déclencher un déclic… Pakita a appris de son propre équilibre et des possibilités de variation sur lesquels elle pouvait  jouer. Ce fut un total hasard, je ne l’ai pas cherché, au mieux, je l’ai suggéré.

Je suis depuis toujours (parfois j’invente, car sinon c’est pas drôle … hihi ! ) les conseils de ma prof concernant le travail dans des attitudes variées sur une même séance. Tantôt je laisse Pakita se mettre en extension d’encolure à sa guise, tantôt je lui propose de remonter son avant main en travaillant avec des rênes plus courtes. Mais dans tous les cas, je l’écoute. C’est elle qui dispose et qui réfléchit sur ce qu’elle peut faire des différentes attitudes. Si je sens que cela bloque sur une demande, je la laisse me dire quelle est l’attitude la plus confortable pour elle. Je n’ai aucun doute sur le fait qu’une attitude inconfortable un jour, le sera quelques jours ou même quelques foulées plus tard. Donc je fais AVEC elle.

Et ce qui devait arriver arriva ! ! ! Je dois dire que je suis moi même en pleine découverte des capacités qu’à un cheval à apprendre sur lui même… Nous apprenons ensemble et Pakita me surprend bien souvent pour mon plus grand bonheur.

Nouveauté de ces dernières séances, qui a probablement amplifié et facilité le déclic… je ne demandais plus le départ du pas espagnol de l’arrêt (et oui, je lui ai tous appris de l’arrêt, donc il fallait jongler autrement pour arriver au même résultat) mais du pas. A elle, donc de réfléchir sur les besoins de ce nouvel abord. Elle a très vite compris qu’elle devait ralentir son pas et reporter du poids sur l’arrière main pour libérer ses épaules.

J’ai donc également pratiqué des propositions d’attitude différentes, petit à petit, jours après jours, sur le travail des EDD, du pas espagnol et du reculer, tout comme je le fais sur tout mon travail avec elle. Petit à petit, Pakita a donc appris l’utilisation de son arrière main, ainsi que la nécessité de reporter son poids sur les hanches pour ces types d’exercices, ce qui les rend plus confortables pour elle. Elle a découvert les possibilités « mécaniques » et énergétique de son propre corps jusqu’à découvrir elle même le report de poids sur les hanches et la facilité que cela apportait pour ces exercices. Nous sommes donc en plein réglage de précision.. l’objectif étant bien sur l’apprentissage du rassemblée juste (en opposition au rassemblée « tire et pousse » que l’enseignement club actuel nous apprend…).

Quand un cheval a découvert une facilité, du confort, et du plaisir dans son corps en toute décontraction, il y revient toujours ! A partir du moment où l’apprentissage n’est pas imposé, mais qu’il passe par sa propre réflexion, on peut dire que c’est totalement acquis et crevette sur la paella, tous ça dans la décontraction. Et dans ce travail, on peut parler de légèreté dans l’impulsion. Encore une sensation dans ma vie de cavalière que je ne suis pas prête d’oublier … C’est un pur bonheur de ressentir toute l’énergie qui vient de des postérieurs disponible et légère comme une plume dans nos mains. Je suis toujours impressionnée par la capacité qu’à le cheval à rendre léger et équilibré ses quelques 600 kg. Impressionnée également par la capacité d’apprentissage qu’il a de lui même. Lorsque nous découvrons ces notions, il est impossible de revenir vers du renforcement négatif. Le voyage est sans retour…

Mais plus drôle encore et c’est là que le travail dans l’écoute du cheval devient magique… sur une demande de pas espagnole, au même titre qu’un enfant qui apprend à marcher va tanguer vers l’avant ou vers l’arrière, Pakita a un peu trop reporter de poids sur l’arrière main et tout autant surprise que moi, elle m’a proposé un petit cabré (une pesade même). Ce fut totalement du hasard et cela fait partie de son apprentissage.

Si j’avais été dans un cadre « club », j’aurais pris cela pour de la désobéissance et cela aurait sûrement valu un coup de stick. Mais là, je savais qu’il ne s’agissait que d’une tentative « raté » d’équilibrage sur les postérieurs un peu trop hâtive de sa part. J’ai en fait bien rigolé. Et bien entendu, ça serait mal connaître les chevaux que de ne pas savoir qu’un clown ibérique aime divertir son cavalier. D’un raté, le cabré/pesade est devenu un « nouvel » exercice. Quelques années que je me demandais comment l’aborder dans le respect de son intégrité physique et mental. Depuis j’y ai mis un code et je peux le proposer à Pakita sur simple demande. Du fait que cela n’a jamais été une défense, il n’y a aucun risque de débordement… Mais je ne m’en amuserais pas tous les jours. Je tiens à préserver ses tendons et ma recherche se dirige vers l’effet « ressort » des postérieurs. Il n’y a aucun intérêt, pour nous, pour le moment à pratiquer ce type de demande sans un départ actif dans l’impulsion dans la seconde qui suit… donc je vais en jouer (même si c’est trop kiffant ! ! ) avec prudence et parcimonie.

Durant cette séance Pakita a également trouvé, tout autant par hasard, un nouveau jeux : le galop rassemblée aux rênes. Sur des demandes de rassemblées ou d’arrêt, je lui demande de repartir dans l’impulsion à la recherche de l’effet « ressort » des postérieurs. Et c’est tout naturellement que son énergie débordante du jour à donner lieu à des départ au galop rassemblées avec bibi au bout des rênes qui courrait à coté pour suivre le mouvement. Erreur … j’ai rigolé de sa clownerie. Et bien entendu, j’y ai le droit régulièrement avec des secouages de tête en mode poulain « je m’éclate »…

Une vidéo prise quelques jours après cette fabuleuse séance de découvertes. J’ai laissé la totalité de la vidéo. Il y a des tatonnements, des incompréhensions et de trés belles choses (à notre niveau d’évolution bien sur) :

http://www.youtube.com/watch?v=AMtndnMpSyI&list=UUUx08nATlRlzy7MRcJpJJgA&feature=player_detailpage

Il y a des séances comme celle-ci où le mot « partenariat » prend  toute sa valeur. Car si Pakita m’a montré ce qu’elle avait compris d’elle même, j’ai moi aussi vécu cette séance comme un véritable déclic. A travers cette expérience, j’ai compris, hormis quelques fondamentaux techniques jusqu’alors théoriques pour moi (La théorie ne remplacera jamais les vrais sensations) qui était le cheval et ses formidables capacités à réfléchir, à apprendre, à proposer. Encore un nouveau regard pour moi, dans cette belle leçon d’humilité.

Merci à Pakita d’être si entière et de part ses exigences, de me faire goûter à toutes ces joies de la belle équitation. Merci à elle de me faire vivre mes rêves.

Encore un nouveau cap pour nous et de nouvelles sensations à peaufiner au fils des prochains mois…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s