Dressage moderne – un jeu de massacre ? – Gerd Heuschmann

Dressage moderneRésumé de l’éditeur :

Un cheval qui accepte les aides, coopère en toute confiance, et prend plaisir à travailler avec son cavalier représente le summum de l’art équestre. Mais sur les carrés de dressage et dans les manèges, nous observons souvent un spectacle malheureusement totalement différent: on tire et on cisaille au nom du principe selon lequel  » la tête doit aller en bas ». De jeunes chevaux sont comprimés et mis dans un moule, par ambition mal placée ou par ignorance, aux dépens de leur intégrité physique. La grande majorité de ces cavaliers, même ceux de haut niveau, et les entraîneurs, affirment néanmoins agir selon les règles de  » l’équitation classique « . Derrière ces méthodes se cache une méconnaissance totale du cheval et de l’art équestre. Comment les amoureux des chevaux et les cavaliers peuvent-ils reconnaître les méthodes qui nuisent, à long terme, à la santé de leur monture et inversement, celles qui lui sont bénéfiques? Ce livre donne des réponses et fournit des arguments relatifs au  » vrai  » et au  » faux  » de la pratique équestre. Le titre du livre Dressage moderne: un jeu de massacre? est intentionnellement provocateur.

J’ai ce livre depuis environ 2 ans. Je l’avais déjà lu, mais mes connaissances de l’époque ne m’avait pas permis de m’en approprier totalement les notions. Je l’ai relu et les écrits de ce vétérinaires sont maintenant d’une évidence bien plus claire.

… A AVOIR LU ABSOLUMENT pour le bien-être de nos chevaux !!! Ce livre est facile de lecture, et à la porté de tous. Il est riche en shémas et en photos illustrant les explications de l’auteur.

Le Docteur Gerd Heuschmann ne mâche pas ses mots à l’encontre des plus hautes instances du dressage mondial. Il critique bien sur ouvertement les méthodes de Rolkur.  Mais il n’en reste pas là ! Les chevaux que l’ont voit sur les  carrés ont une locomotion « mécanique ». Il dénonce le manque de décontraction, base pourtant de tous dressage dans les règles de l’art. Il dénonce également le manque de tonicité du dos de ces même chevaux, pourtant modèle de beaucoup de cavaliers.

Ses réflexions sont basées sur l’anatomie et la biomécanique du cheval. Deux éléments majeur entre en ligne de compte pour une locomotion juste :

– le muscle long qui n’est pas un muscle porteur, mais un muscle locomoteur.

– Le ligament nuchal associé au ligament supra-épineux lient les vertébres entre elles et assurent le soutien de la charpente vertébrale. C’est donc l’association de ces deux ligament qui « tendent » la structure osseuse du dos et qui permet au cheval de nous porter sans douleur.

 Il classe donc les chevaux en trois catégories :

Les chevaux « marcheurs de dos » :  Les chevaux dont  le long dorsal fonctionne dans la décontraction et participe activement à la locomotion.  Ce que l’on devrait tous rechercher pour la santé morale et physique de nos chevaux.

marcheur de dos

– Les chevaux « marcheurs de jambes » : Les chevaux qui travaillent avec un dos contracté.  A proscrire.

marcheur de jambes

Les chevaux « marcheur de jambe dos sur-contracté » : Inutile de s’étendre sur le sujet. Vous avez reconnu le Rolkur… Une ignominie pour qui se dit aimer son cheval.

marcheur de dos sur contracté

En préface, nous pouvons y lire les propos du :

Professeur Ulrich Schnitzer :

« Malheureusement, on semble considérer de plus en plus que la « voie traditionnelle », qui demandait un long travail de base approfondi, est aujourd’hui dépassée. Or la physiologie, l’anatomie et la biomécanique des chevaux n’ont pas changé depuis …   Heuschmann montre clairement les rapports physiologique et anatomique ainsi que les conséquences des méthodes erronées. L’écriture pugnace de l’auteur est un appel aux cavaliers pour qu’ils essayent de pratiquer une formation précautionneuse, aux juges pour qu’ils aiguisent leur oeil pour les mouvements naturels ou forcés et jugent en conséquence aux organisations nationales et internationales pour qu’elles réexaminent les  règlements et aux publics pour qu’il refuse de cautionner des méthodes et des présentations qui ne seraient pas adaptées au cheval… « 

Professeur Kunzmann :

« Gerd Heuschmann nous présente ici un livre important au point de vue éthique, pour nous permettent de moraliser nos rapports avec les animaux. Son intention et sa réalisation promeuvent cette idée de l’éthique animale que des êtres vivants sensibles doivent être considérés en eux-même et donc protégés des traitements qui pourraient altérer leur bien-être….  Que l’on recommence à s’en inspirer présuppose une condition essentielle à laquelle e livre est une contribution décisive : il nous livre les connaissances nécessaires, le savoir équestre, le horsemanship. Seul celui qui connaît parfaitement les chevaux sait orienter ses actions en fonction de la nature propre de l’animal et de sa morphologie, et favoriser ainsi son épanouissement. C’est la cause pour laquelle le Dr Heuschmann milite en exigeant une formation correcte du cavalier et un espace de protection du cheval… »

Extrait de l’introduction :

« Il s’est développer une mauvaise pratique de la formation des chevaux, dans lequel les réparateurs – en particulier les vétérinaires – ont une place prépondérante  Suivant le dicton « on ne fait pas d’omelette sans casser d’oeuf », on met beaucoup d’assiduité en selle, à tirer, écraser, arracher et bien plus encore. Avant tout, parce que les images véhiculées par le médias sur le sport de haut niveau et les compétitions laissent à penser que cette équitation là serait exemplaire. Ce n’est pas le cas ! Il est grand temps d’élever la voix et de partir en guerre contre cette société d’écraseurs ! « 

Un livre qui s’adresse à toute personne (cavaliers de loisirs, moniteur… juges, éleveur …) posant ses fesses sur un cheval. Il est de notre responsabilité de garder nos chevaux dans une intégrité physique et morale. Eux n’ont rien demandé, c’est la moindre des choses de nous former sur leurs besoins…

Encore une lecture qui me fait comprendre un peu mieux les dérives et les enseignements erronés que l’on peut recevoir dans les structure équestres actuelles… Espérons que la guerre du Docteur Heuschmann sera entendu et que notre formation de cavalier sera complété par ces notions aussi basiques que le fonctionnement locomoteur et le respect de nos chevaux…

Article associé : Gerd Heuschmann a également fait paraître un DVD mettant en images en dimension 3D ses écrits .. un DVD à voire absolument :

https://lechevalenharmonie.wordpress.com/2013/08/06/voix-des-chevaux-dvd-gerd-heuschmman/

Advertisements

2 réponses à “Dressage moderne – un jeu de massacre ? – Gerd Heuschmann

  1. Pingback: Voix des chevaux – DVD – Gerd Heuschmman | Un rêve .. Un cheval ..·

  2. Pingback: Nous orientons-nous vers un dressage plus responsable ?·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s