Qui suis je ?

Pakita et VéroSeine et Marnaise de 43 ans, maman et comptable de métier, je suis passionnée de chevaux depuis ma tendre enfance, mes rêves ont été nourrit par un petit feuilleton des années 70 « Poly » (hé oui ! mon année de naissance … ), l’histoire d’une complicité entre un petit poney de cirque et un petit garçon, puis bien sur du fameux feuilleton « l’étalon noir ».

Cavalière  depuis l’âge de 9 ans, j’ai traîné mes fonds de culottes dans quelques centres équestre. Je montais dans la reprise second degré, mais je n’ai jamais voulu passer le diplôme. Les concours ne m’ont jamais intéressé, je ne voyais pas l’intérêt de me mettre en rivalité avec les autres. Un bout de papier ne m’aurait pas été vraiment utile dans ma quête personnelle. Je me suis très vite lassée des reprises en club où les moniteurs se succédaient et ne m’apportaient rien de ce que je recherchais… Le CSO n’était pas mon idéal, c’est tout naturellement vers le dressage que je me suis tournée.

Un banal accident avec un cheval en 1999, la naissance de ma fille, m’ont éloigné du monde équestre durant 8 ans. Mais la passion m’a rattrapé. Il fallait que je remette le pied à l’étrier. Le contact des chevaux me manquait viscéralement. Oui, mais … je ne voulais pas retourner en club, monter un cheval différent chaque semaine, me faire hurler dessus par un moniteur mal aimable, croiser tous ces cavaliers qui ne veulent qu’une chose : briller quitte à négliger le respect de leurs chevaux … à plus de 30 ans, j’avais passé l’âge de dire bonjour « hypocritement ». Une seule solution : aller à la recherche de ma moitié équine…

Je ne savais pas trop quel type de cheval je cherchais vraiment.. La race, le sexe, les origines n ‘était vraiment pas dans mes priorités. Je ne cherchais pas un cheval pour « briller ». Je voulais juste créer une belle relation avec un compagnon à 4 sabots.

Le mouvement dit « éthologique » venait de naître. Je l’ai découvert avec mon retour dans le monde des chevaux. La philosophie me plaisait déjà plus que toutes les ambiances « concours » que j’avais connu auparavant.
J’ai suivi quelques cours chez une personne (peu recommandable comme il en existe malheureusement beaucoup… ) non loin de chez moi. Il m’a permis de rencontrer, une petite jument PRE de 5 ans ½, totalement traumatisée qui allait devenir la jument de mes rêves au fils des années.

Ma discipline de prédilection est le dressage… Non pas pour briller sur un carré ; Encore moins pour prouver quoi que ce soit aux autres cavaliers… juste pour le plaisir partagé de vivre l’harmonie à deux et surtout pour briller aux yeux de ma jument.

Mon équitation, mes recherches, mes réflexions ne sont limités en rien. J’aime la diversité que chacune des « écoles » apporte. Toutes  lectures, rencontres, échanges  sont  autant de sources à réflexion sans lesquelles notre couple n’auraient pu évoluer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s